La maison » Management » L’approche descendante : Pourquoi la formation continue des cadres intermédiaires est essentielle à l’engagement des employés

L’approche descendante : Pourquoi la formation continue des cadres intermédiaires est essentielle à l’engagement des employés

Ces dernières années, le monde des affaires a connu un changement de paradigme, l’engagement des employés, la diversité et l’inclusion, ainsi que l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée prenant le pas sur les mesures financières et opérationnelles traditionnelles.

En effet, de plus en plus de dirigeants d’entreprise découvrent que l’expérience des employés a une influence directe sur leurs résultats financiers et qu’elle est l’un des facteurs les plus importants de la rétention et de la fidélité des employés. Par conséquent, les employés très engagés sont non seulement plus engagés dans leur profession, mais aussi plus susceptibles de rester dans une entreprise pendant une période plus longue.

Les cadres intermédiaires sont également essentiels à l’établissement d’une culture d’entreprise dynamique et engagée. Selon les recherches, les cadres intermédiaires sont généralement les employés les plus engagés dans une entreprise. Ils sont le principal canal par lequel les employés peuvent approcher leurs supérieurs.

Dans cet article, nous allons voir pourquoi la formation de vos cadres intermédiaires a un effet d’entraînement sur l’ensemble de votre entreprise, ainsi que les domaines importants dans lesquels les entreprises peuvent commencer à développer une main-d’œuvre plus engagée dès maintenant.

Pourquoi l’amélioration des compétences des cadres moyens est-elle importante ?

Il va sans dire que l’encadrement intermédiaire sert de lien entre les employés et les dirigeants de l’entreprise. Le rôle des cadres intermédiaires est non seulement d’aider les employés à accomplir leurs tâches, mais aussi de servir de lien entre la direction de l’entreprise et les employés.

Les employés de l’encadrement intermédiaire sont souvent les premiers à remarquer, entendre et ressentir les besoins de leurs collègues et de l’entreprise. Ils sont également les plus susceptibles de proposer des idées et des solutions innovantes pour améliorer l’expérience du consommateur.

Le leadership commence au sommet et se répercute en cascade sur la culture organisationnelle. De nos jours, par exemple, de nombreuses entreprises se présentent comme des organisations inclusives, diverses et bienveillantes, mais une figure de proue qui sème la discorde peut facilement entacher une culture d’entreprise par ailleurs excellente.

Considérez les nombreux exemples que nous avons entendus de PDG qui manifestent ouvertement des comportements toxiques ou contribuent à un climat de travail empoisonné. Les chefs d’entreprise ont souvent recours à des techniques rudes et compétitives pour atteindre le sommet, et ces tactiques sont fréquemment associées à la culture d’entreprise.

Selon l’étude de Businessolver sur l’état de l’empathie sur le lieu de travail en 2021, 68 % des PDG ont peur de perdre le respect de leurs employés s’ils font preuve d’empathie. Cela peut conduire à des circonstances désagréables, par exemple lorsqu’une entreprise se présente comme inclusive mais est en réalité animée par des techniques commerciales froides et impitoyables.

Il est essentiel de développer une culture d’entreprise positive afin de retenir les meilleurs éléments, et cela commence au sommet. Les cadres intermédiaires jouent un rôle clé dans l’expérience des employés, car ils interagissent plus fréquemment avec eux et font office de liaison entre les PDG et leur personnel.

En d’autres termes, le renforcement des compétences de vos cadres intermédiaires est l’un des moyens les plus efficaces de stimuler l’engagement des employés et le bonheur au travail en général. Il ne s’agit pas seulement d’enseigner à vos cadres intermédiaires des compétences techniques et des technologies de pointe, mais aussi d’affiner leurs compétences interpersonnelles.

Alors, comment pouvez-vous vous assurer que vos cadres intermédiaires ont les capacités nécessaires pour gérer leurs collaborateurs et le flux de travail ?

Si vous cherchez une réponse, vous êtes au bon endroit.

Les compétences non techniques des cadres intermédiaires à perfectionner sont les suivantes :

Il est crucial de commencer à renforcer les compétences de vos cadres intermédiaires en se concentrant sur leurs compétences générales. Le perfectionnement des compétences matérielles est crucial, mais vous ne voulez pas perfectionner un mauvais cadre intermédiaire pour qu’il soit plus difficile de le remplacer.

Il est plus holistique de se concentrer sur les compétences générales. Plutôt que de vous concentrer sur des domaines spécialisés tels que Microsoft Excel et PowerPoint, vous devriez former vos cadres intermédiaires à la gestion des dynamiques sociales courantes sur le lieu de travail.

Selon Stephen, cofondateur de BeamJobs, les managers efficaces doivent être capables de comprendre le personnel et d’établir des relations avec lui tout en veillant à ce que les initiatives de l’entreprise soient menées à bien dans les délais.

Communication et leadership

La première étape pour aider votre personnel à entrer en relation et à interagir avec les employés et les clients consiste à développer ses capacités de leadership et de communication. Lorsque vous travaillez avec un nouveau membre de l’équipe ou un client, c’est également un talent indispensable.

Prendre soin des autres

Les cadres intermédiaires sont souvent les principaux responsables des autres employés et sont donc tenus de rendre compte des performances globales de leur équipe.

Résoudre les conflits

C’est à votre employé de l’encadrement intermédiaire de gérer les désaccords entre les membres de l’équipe en tant que manager des autres employés. Si les RH sont souvent chargées de cette tâche, il s’agit également d’un talent essentiel que les travailleurs de l’encadrement intermédiaire doivent posséder.

L’empathie et l’intelligence émotionnelle sont deux aspects importants de l’intelligence émotionnelle.

Les cadres intermédiaires doivent s’efforcer d’avoir de l’empathie pour les inquiétudes, les anxiétés et les craintes des employés dans un lieu de travail diversifié. Ils doivent également être conscients de la manière dont ces pensées et préoccupations peuvent affecter la productivité, l’engagement des employés et la satisfaction générale au travail.

Créativité et agilité

Pour répondre aux besoins de l’entreprise, vos cadres intermédiaires doivent être capables d’impliquer leurs équipes de manière innovante et créative. La flexibilité et la capacité à s’adapter au changement vont de pair avec la créativité. Ils doivent également faire preuve d’adaptabilité et être capables de déployer leurs talents de management de diverses manières afin de satisfaire les besoins de leurs collaborateurs de manière efficace et efficiente.

Reconnaissez que les cadres intermédiaires sont sous pression.

Comme indiqué précédemment, les cadres intermédiaires se trouvent dans une situation précaire. On attend souvent d’eux qu’ils fassent plus avec moins, et ils le font souvent d’une manière qui passe inaperçue et n’est pas appréciée.

On voit souvent les cadres intermédiaires effectuer des activités pour lesquelles ils n’ont pas été formés ou être submergés par des responsabilités de faible priorité. Les cadres intermédiaires, par exemple, peuvent avoir leurs propres tâches sur lesquelles se concentrer, mais ils peuvent être submergés par les demandes d’aide de leurs employés, ce qui leur fait perdre du temps.

Les cadres intermédiaires doivent donner le bon exemple à leurs collaborateurs et être capables de coacher le reste de l’équipe. Le renforcement des compétences de vos cadres intermédiaires a un effet direct sur leurs équipes. Un manager plus compétent sera en mesure d’apporter le soutien dont son personnel a besoin, ce qui se traduira par des employés plus heureux et plus productifs.

Non seulement ils seront en mesure d’accomplir leur travail plus efficacement, mais leurs connaissances et leur expérience accrues aideront également les autres employés.

En tant que dirigeant, vous devez laisser le temps à vos cadres intermédiaires de se développer. Permettez-leur d’être des leaders, mais fournissez-leur aussi les outils et la formation dont ils ont besoin pour réussir en tant que managers.

Les cadres intermédiaires peuvent vous aider à créer une culture d’entreprise plus positive.

Les cadres intermédiaires sont souvent le premier point de contact des employés, ainsi que la première source d’assistance. Prendre soin de vos cadres intermédiaires est la meilleure approche pour créer une culture d’entreprise positive.

Les cadres intermédiaires étant un élément crucial de la main-d’œuvre de votre entreprise, il est essentiel de leur fournir les ressources dont ils ont besoin pour réussir. Vous pouvez améliorer votre culture d’entreprise et créer une main-d’œuvre plus engagée et plus équilibrée en améliorant leurs compétences interpersonnelles et en leur donnant plus de pouvoir de décision.

Vos cadres intermédiaires seront mieux à même de traiter les plaintes des employés s’ils améliorent leurs compétences interpersonnelles, comme l’empathie et l’écoute critique. Cela contribuera au développement de la confiance au sein de l’organisation, ce qui favorisera la fidélisation et le moral du personnel.

Bien que le renforcement des compétences des cadres intermédiaires puisse être difficile, il s’agit d’une étape importante à franchir. Elle augmentera leur bonheur au travail et leur permettra de s’acquitter de leurs tâches en exploitant pleinement leur potentiel.

En fin de compte, il s’agit d’investir dans votre personnel, et vous en tirerez des avantages si vous le faites.

fr_FRFrançais